Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

mercredi 19 avril 2017

Quand un antibiotique vous envoie en psychiatrie

Le Monde Blogs  , par Marc Gozlan

Une femme de 61 ans souffrant d’un ulcère de l’estomac se voit prescrire par son médecin généraliste des antibiotiques. La routine. A ceci près que ce traitement va conduire cette patiente à être hospitalisée d’urgence en psychiatrie.
Cinq jours auparavant, Mme H. a débuté un traitement comportant trois antibiotiques pour un ulcère gastroduodénal. Cette lésion de la paroi interne de l’estomac, ou de la première partie de l’intestin appelée duodénum, résulte d’une inflammation chronique due à la bactérie Helicobacter pylori.

Le traitement de Mme H. comporte de l’amoxicilline pendant cinq jours, ainsi que deux autres antibiotiques, la clarithromycine et le métronidazole, débutés à partir du sixième jour et administrés pendant cinq jours. De l’oméprazole, médicament visant à diminuer la sécrétion acide de l’estomac, est également prescrit.
Cinq jours après le début de l’antibiothérapie, la patiente devient agressive, irritable, insomniaque. Elle éprouve le besoin de parler avec un débit rapide et continu (logorrhée). Ces symptômes psychiatriques conduisent la patiente à interrompre le traitement antibiotique. Mme H. est alors adressée par ses proches aux urgences avant d’être hospitalisée dans un service de psychiatrie.
Episode maniaque
La patiente est agitée et refuse les soins. Elle a des idées délirantes avec une thématique de persécution. Elle présente ce que les psychiatres appellent un épisode maniaque (mania, en anglais médical), un état caractérisé par une exaltation de l’humeur. Il s’agit d’une urgence psychiatrique qui se traite en milieu hospitalier, en l’occurrence dans le pôle psychiatrie de l’hôpital Albert-Chenevier de Créteil (Val-de-Marne).

Aucun commentaire: